Remarque pour les courses de contacts
  contact fermé
  contact ouvert
  plage de réglage
  point de maintien
  course/angle pour ouverture forcée
VS  plage de réglage contact à fermeture
  plage de réglage contact à ouverture
N   surcourse
Deutsch  English  Francais  Nederlands  Italiano  Español  Português  Suomi  Svenska  Norsk  Dansk  Polska  日本語  Türkiye  中文  Português-br  
  
Home ->
Techniques de l'automatisation
Domaine d'application, concept et fonctionnement:
Un détecteur de proximité est un transmetteur de signaux électriques. Il se différencie d’un interrupteur de fin de course mécanique par le fait que la commande est déclenchée lors de l’approche, donc sans contact mécanique et qu’il fonctionne électroniquement, donc sans contact électrique.

La durée de vie du détecteur de proximité est pratiquement illimitée puisqu’il ne comporte aucun composant mécanique d’usure et aucun contact. Une usure et des encrassements de contacts provoqués par les conditions ambiantes ne peuvent donc pas se produire.

Le détecteur de proximité électronique fonctionne silencieusement, sans rebondissement et sans effet secondaire. Il est insensible aux vibrations. La formation de contacts non fiables comme cela peut se produire avec les éléments de commutation mécaniques à la suite d’un actionnement trop lent, de courants trop faibles, etc. est exclue. Une migration des contacts lors de la commutation d’un courant continu ne peut pas avoir lieu.

A l’aide de la bobine se trouvant dans le noyau ouvert, l’oscillateur du détecteur de proximité inductif génère un champ magnétique alternatif de haute fréquence qui se produit sur la surface active. Si un matériau à conductibilité électrique (du métal par exemple) se trouve dans ce champ, une tension inductive (Foucault) se produit. Le courant Foucault prélève de l’énergie au circuit oscillant L-C (bobine-condensateur). La sollicitation du circuit oscillant réduit l’amplitude de l’oscillation et l’oscillateur est amorti.

Le circuit électronique en aval transforme cette amplitude réduite en un signal électrique qui modifie l’état de commutation du détecteur de proximité.

Lorsque le matériau à conductibilité électrique est écarté du champ magnétique, l’amplitude de l’oscillation augmente à nouveau et le circuit électronique rétablit l’état de commutation d’origine du détecteur de proximité. L’oscillateur n’est plus influencé.